COLOMBIE

                                                        

                                "HISTOIRE DE LA COLOMBOPHILIE COLOMBIENNE"

 

 

 

 

                Le recensement des débuts de notre histoire colombophile nous mène à faire référence au    livre"Colombophilie"écrit par Mr. SALVADOR CASTELLO, colombophile et  écrivain espagnol.

Ceux qui ont eu le privilège de conserver ce bijou de la littérature colombophile espagnol de la fin du XIXeme siècle, peuvent lire dans quelques unes de ses pages, que vers les années 1890, le ministre de la guerre de Colombie, a eu des nouvelles conçernant l'existence des pigeons voyageurs, et  il a décidé de créer les pigeonniers militaires en Colombie, mais pour atteindre ce but, il a chargé le remarquable MR. Don Ignacio Sanz de Santamaría, bogotain et ex-attaché militaire de l'ambassade de Colombie à Paris afin que ce dernier contacte MR. Salvador Castello à Barcelone en Espagne.

Une fois que ce contact a été fait, MR.Salvador Castello a ainsi choisi en ce qu'il y'avait de meilleur dans son pigeonnier ,24couples de ses excellents reproducteurs, pour ensuite les envoyer au ministère de la guerre en Colombie, lesquels ont fait le voyage durant 25jours à bord du navire " VAPOR FLEATCHET", qui a navigué jusqu'à " Cartagena de Indias" en Colombie, de là ils ont été transportés par le fleuve " Magdalena" jusqu'à l'intérieur du pays dans le port " Dorada ", pour ensuite les emmener à la capitale Bogota transportés tout en marchant à dos des esclaves noirs de cette époque ,par des chemins et des sentiers dans des cages en bois,comme le montre illustrativement un dessin dans le livre.

C'est à partir de ce moment là que MR. Don Ignacio Sanz de Santamaría s'est mit à la recherche d'amateurs et à fomenter la colombophilie par le biais de la première SOCIETE COLOMBOPHILE de Bogota. Ces commencements étaient très naissant, mais peu à peu un groupe d'amateurs s'est constructivement formé parmi lesquels, le DR. Benjamín Moreno qui lui aussi a ramené des pigeons importés de Belgique, MR.Jorge Espinosa Sánchez, MR.Carlos Fonseca Ponce, MR.Honorio Salgado, MR.Ovando Plata, MR. Álvaro Fajardo, el Sr. Ernesto Tafur Morales parmi d'autres,qui vers les années 1931 ont refondé la nouvelle "SOCIETE COLOMBOPHILE DE BOGOTA".

Pratiquement, à partir de cette datte, nous pouvons dire qu'il existe des associations colombophiles dédiées à l'encouragement et au développement de l'hobby et la pratique organisé des compétitions colombophiles en Colombie. Se sont créés aussi à cette époque même à  Medellín en 1938, des groupes d'amateurs motivés par les importations de pigeon de la république d'Argentine, ramenés par MR. León Tamayo.Et de Belgique importés par MR. Jesús Escobar, quelques années plus en avant en 1943 s'est créé le "CLUB COLOMBOPHILE SAN IGNACIO" d'où s'en était formé colombophile, le DR.  Rafael Isaza; dirigé par le prêtre jésuite Roberto Ramírez qui avait vécu en Allemagne; A Cali au début de 1940, la "SOCIETE COLOMBOPHILE DE CALI" fut fondé par Messieurs, Fernando Valencia Zamorano, Gonzalo Martínez Magaña, Antonio Naranjo Londoño et Gilberto Lotero; en 1941 ils ont réalisé une importation de Belgique pour le bataillon " Pichincha" à Cali  par l'intermédiaire du colonel "Pinto" et MR. Fernando Valencia; quelques années plus en avant, vers les décades des années 1950 à Manizales, la colombophilie a commencé sous l'effort et les bons soins d'une personne très entreprenante, MR. Manuel Ospina et dans la décade des années 60,se créa le " CLUB COLOMBOPHILE DE MANIZALES" par Messieurs, Danilo Arango González, Matías Bras et Hans Henkel d'origine allemande , Bernardo Mejía, Rogelio Toro,le capitaine d'aviation  Germán Peñalosa parmi d'autres ,déjà dans les décades de 1970 et 1980 se sont crées des associations colombophiles nouvelles dans ces villes et dans d'autres ,comme les villes de Medellín, Rionegro, Envigado, Manizales, Armenia, Pereira. Bogotá, Chía, Cartagena, Barranquilla et Pacora. Ceci avec l'existence de 2à3 associations en même temps dans quelques unes de ces villes.

D'actualité, il existe en Colombie 7 noyaux ou villes où existent des associations colombophiles; Bogotá, Medellín, Cali, Manizales, Armenia, Envigado, et  Rionegro.

 

En 1976, au siège du jardin des plantes de Medellín, avec la présidence du  DR .Rafael Isaza González, MR. Ernesto Tafur Morales, le Dr. Arturo Moreno, MR.Hernando Rocha Forero, MR. William Gil Santamaría, MR. Francisco Olarte Restrepo, le Dr. Alberto Cruz Riazos, MR.Alfredo Ferro Duque, MR.Hernán Jaramillo Jaramillo, MR. Guillermo Gutiérrez parmi d'autres remarquables colombophiles de l'époque,s'était réalisé la première tentative de créer la "FEDERATION COLOMBOPHILE COLOMBIENNE",qui devrait agglutiner et organiser tout les clubs colombophiles du pays ,mais cette tentative n'a pas donné ses fruits et elle s'est dilué  dans très peu d'année.

En 1992, dans la ville de Cali, à la demande nettement exprimée par MR Ernesto Tafur Morales, Harald Bard et Ricardo Mandil parmi d'autres, et avec la présence de Mr. Carlos Marquez Prats, président de la fédération colombophile internationale à l'époque, et de MR.Víctor Gallemi, trésorier de la royale fédération colombophile espagnol, s'est créé"LA FEDERATION COLOMBOPHILE COLOMBIENNE" ;dont les présidents ont été Messieurs, Carlos Alberto Rodríguez Casas, Guillermo Gutierrez Medina ( l'auteur commente que les personnes citées comme présidents ci-dessus l'étaient plus récemment comparablement à aux fondateurs de la colombophilie colombienne qui ont présidés à tour de rôle leur fédération)et en tant qu' ASSOCIATION COLOMBOPHILE COLOMBIENNE en vigueur à cette datte, je citerai Messieurs Willmar Ochoa, Hernando Villota R. , Mr. William Gil. Santamaría et Alfredo Ferro.

C'est en 1990, que s'est réalisé le 1ier COLOMBODROME dans la ville de Bogota sous l'initiative et la coordination de MR. Guillermo Gutiérrez Medina avec l'appui de Mr. Paul Tieck Gaviria; à partir de ce moment là, se réalisent annuellement les colombodromes en Colombie 21 à la datte(selon l'auteur il s'agit du temps de réalisation# 21, ils ont mis 21ans pour réaliser ce colombodrome), avec l'aval de "L'ASSOCIATION COLOMBOPHILE COLOMBIENNE".

 Pour 2010-2011, le siége est dans la ville de Cali, organisé par l'association colombophile  " Vallecaucana ". Pour les compétitions que l'on dénomme " DERBY" et "LA COUPE DE LA REPUBLIQUE", le siége  se concède dans l'une des villes pour une période de 2ans. Les pigeonneaux sont portés par tous les amateurs du pays au 30jours de naissance, pour être entraînés et préparés dans des conditions avec entière égalité, et dans les 6 mois mener à bout et à bien ,la compétition final à une distance entre 460 et 540kms.

Les associations des différentes villes, réalisent leur compétitions indépendamment 2 fois par an (l'auteur explique que chaque association exerce 2competitions chaque année indépendamment des autres,puis après," les compétitions officielles" sont celles du " COLOMBODROME"qui se déroule chaque an ,avec les pigeonneaux de toutes les associations qui représentent toutes les villes colombiennes) , dans des endroits différents de notre pays, du sud au nord, des pigeonneaux  et des adultes jusqu'à des distances qui atteignent 870kms. Puisque la Colombie est un pays tropical, nous avons 2 saisons d'été, JANVIER FEVRIER MARS et en JUILLET AOUT SEPTEMBRE.

 -Colombodrome " MELAO DE CAÑA 2010" à Jamundi, Jaime Botero c'est le 3iéme à partir de gauche ;

-Vidéo du Colombodrome "Melao de Caña"à Cali-Jamundi en 2010, reportage de Jaime Botero Lopez: http://www.youtube.com/watch?v=hwz3LTC89ls

-Vidéo Derby pigeon voyageur en 2008, pigeonnier de l'association de l'Orient, ville de Rionegro; http://www.youtube.com/watch?v=0fQsQe3C76c

-Vidéo, pigeonnier "pigeon Park" à Cali, ce pigeonnier compte 8 divisions ou logettes internes pour 8 associés colombophiles ou partenaires, celle qui est réservée aux pigeons de Jaime Botero c'est celle surnommée "EL RETORNO", apparaissent sur la vidéo, Jaime Botero et Oscar Jaramillo,le manque d'espace chez eux les a poussé à édifier ensemble ce colombier:                                   http://www.youtube.com/watch?v=krAGIwqiYlM

-Les colombophiles colombiens au Colombodrome Melao de Caña  ;

 

 

 

Les drapeaux représentent les villes colombiennes ou se trouve les associations colombophiles, les carrés en haut symbolisent les 7 associations,celui qui est tout en bas symbolise la fédération national qui réunie ces associations.

 

 

 

 

 

Pratiquer la colombophilie en Colombie est extrêmement difficile, puisque notre géographie est composé de 3 grandes cordillères, qui naissent au sud du pays dans  le nœud des Pastos (Pastos=c'est un endroit en Colombie qui se trouve à une hauteur de 2980mètres comparables au col montagneux du Tourmalet en France dans les Pyrénées à 2115 mètres d'altitudes,la différence c'est que c'est un peu  plus haut -bas en Colombie)  et qui font partie de la prolongation de la cordillère des Andes . A partir de n'importe quelle ville d'où s'effectue le vol ,la topographie inclut leur passage par les parties hautes de ces cordillères ou par ses versants,nos pigeons doivent supporter dans un même parcours des températures basses allant jusqu'à 4° degrés Celsius en traversant les cordillères ,ils doivent se baisser dans les vallées avec des températures allant jusqu'à 30degrés ,monter les plaines avec des températures de 18° à 20degrés ,passant par des zones volcaniques comme le volcan " Cotopaxi " entre "Ambato"  et Quito en Équateur,le volcan " Galeras" à Pasto en Colombie(l'auteur commente que ce volcan se trouve dans cette ville de Pasto) ,le volcan "Nevado" dans la région départementale de "HUILA " en Colombie ,qui en époque d'activité volcanique altèrent le magnétisme terrestre et par conséquent affectent l'orientation des pigeons,ils continuent dans leur parcours défiant les pluies qui traversent le chemin ,les forts vents alizés (L'alizé est un vent des régions intertropicales….) qui montent du sud du continent les mois d'Août , le brouillard en traversant les hautes cordillères .Ces changeantes conditions atmosphériques sont propres aux pays tropicaux  ,ainsi nous en sommes en plein été.

 

Carlos Marquez Prats  nous disait qu'il n'avait  jamais vu voler des pigeons voyageurs à des altitudes qui atteignent 3000métres d'altitudes, et non plus dans des conditions si difficiles comme il fallait si attendre chez nous en Colombie. Ceci fait que NOS PIGEONS VOYAGEURS SONT DE VERITABLES GLADIATEURS qui luttent aguerris même jusqu'à la mort contre la nature qui leur pose des obstacles sur le chemin dans la recherche de ce retour triomphal vers le pigeonnier.

 

La colombophilie colombienne se voit affilié à la Fédération colombophile internationale (FCI) et aussi à l'A.I.LA.C, Association Ibéro Latino Américaine de Colombophilie.

 

L'actuel conseil directif de l'ASSOCIATION COLOMBOPHILE COLOMBIENNE conformé par le Dr.William Gil Santamaría, MR. Gustavo A. Rave, MR. Paul Tieck Gaviria, MR. Guillermo Gutiérrez Medina, MR, Jaime Osorio el Sr. Fernando Mejía, el Sr. Hernando Villota,qui tous sont engagés à réaliser tout les contacts pour en revenir à réaliser dans notre pays "LE COLOMBODROME INTERNATIONAL" avec l'aval de l'AILAC . Dieu veuille que cette bonne intention atteigne son joyeux but final en faveur de l'union et de la fraternité colombophile latino-américaine!

 

La technologie appliquée aux compétitions colombophiles fait parti du progrès colombophiles de nos amateurs, de telle manière que le "GPS", Global Position Sistem ou Système de Positionnement Global est l'instrument avec lequel on mesure la distance de la route de vol autant auprès des associations des différentes villes, tout comme pour les colombodromes : ainsi même, de nos jours beaucoup d'amateurs sont passés du constateur mécaniques ou digital de constatation ,aux antennes électroniques et les chips électroniques pour la constatation des compétitions. Il est notoire aussi dans les villes comme à Medellín, Rionegro, Armenia, le progrès dans la construction des pigeonniers modernes, avec de hauts standards d'hygiène, ventilation, espace, perchoir, nids etc. Un autre grand progrès est lié à" la santé" des pigeons qui est une priorité dans n'importe quel pigeonnier, également l'alimentation et les mélanges de grains représente un sujet duquel nous nous sommes améliorés avec une certaine notoriété ; ainsi  que les paniers de voyage avec leurs abreuvoirs et mangeoires incorporés aux cages plastiques avec une excellente ventilation que nous sommes entrain d'utiliser.

A cause des prix coûteux qu'implique un véhicule conçu spécialement pour le transport des pigeons, non pas tous les clubs des différentes villes  auraient la possibilité de se procurer ce type de transport, pourtant nous avons traité d'effectuer les voyages aux concours dans des camions que nous conditionnons de la meilleur manière possible dans ce but.

A la fin des concours de la saison ; les différentes associations réalisent des activités sociales en compagnie des enfants, des épouses, et des amis afin de célébrer, de féliciter les champions, et afin de remettre les trophées ou prix aux joyeux gagnants.

 

Photo prise le14 Août 2010, remise des prix récompense du Derby National du Colombodrome  « MELAO DE CAÑA » 2010,de Gauche à Droite ; FELIPE SARMIENTO, PEDRO URIBE, NESTOR MEJIA et le champion CARLOS ARIEL RODRIGUEZ PINOCHO.

 

 

 

A l'heure actuelle, il existe en Colombie les associations que nous citerons et étant les suivantes:

-A Bogotá ;

 

Association des amis colombophiles à Bogota. President MR. Alfredo Ferro. Volent au nord les pigeonneaux à partir de" Pailitas" à  Cesar (Cesar =departement colombien) à 475Kms et des adultes à partir de "Riohacha"dans la Guajira à 870kms.

CLUB DORADO UNION ; le président c'est Mr.Rómulo Orjuela. Les pigeons volent vers le sud de "Neiva".

Et à l'orient.

 

-A Medellín; Association colombophile " ANTIOQUEÑA"; président Carlos M. Gálvez.

Volent au sud du pays, les pigeonneaux à partir de la ville de PASTOS à 560kms et les adultes à partir de la ville de Quito en Equateur à 800Kms.

 

-A Cali;

ASSOCIATION COLOMBOPHILE "VALLECAUCANA" ; président Gustavo A. Rave. Les pigeonneaux volent au sud à partir de Quito en Equateur  à 464kms. Les adultes  à partir de Riobamba toujours en Equateur à 638Kms.

 

-A Manizales ;

ASSOCIATION COLOMBOPHILE "EL RUIZ" ; président Hernando Villota R.

Les pigeonneaux volent au sud de " Popayán"à 310Kms et les adultes à partir de" Ambato"à 780kms ou à partir de " Riobamba"en Equateur à 850kms.

En 2009 ils ont volés à partir de " San Antonio" en Equateur à 1010kms. S'en est couronné GRAND CHAMPION, Mr. Germán González, en compagnie de Carlos H Ramos et de Jorge Edo. Mejía Cordobes.

   Le champion colombien, Mr. Germán González devant son pigeonnier;

  

Distance de vol; 1010kms réalisé par l'association colombophile "El Ruiz", entre San Antonio et Manizales

 

-A  Armenia;

ASSOCIATION COLOMBOPHILE AILES LIBRES DU "QUINDIO",

Président; Fernando Mejía.

Les pigeonneaux volent au sud à partir de la ville colombienne de" Pasto" à 380kms.  Et les adultes à partir de Quito en Equateur à 560 kms.

 -A  Rionegro ;

SOCIETE COLOMBOPHILE DE L'ORIENT "ANTIOQUEÑO".

Président, Mr.Luis Horacio Jaramillo.            Volent au sud du pays, les pigeonneaux à partir de " Rosas Cauca" à 480 Kms et les adultes à partir de Quito en Equateur à 800kms.

 A Envigado; Association Colombophile de Envigado ; président Mr.Jaime Osorio.Volent au sud du pays, les pigeonneaux à partir de la ville de "Pasto" à 560kms et les adultes à partir de Quito en EQUATEUR.

 

-photo de Jaime Botero Lopez ;

-Jaime Botero Lopez le 01 Octobre 2010";

"Je suis  né dans la ville de Manizales en Colombie, continent d'Amérique du sud,j'ai 56 ans je suis colombophile depuis mon enfance mais je n'avais que des pigeons sauvages et créoles à l'époque,mais j'ai commencé à avoir des pigeons voyageurs à l'age de 17ans .J'ai été secrétaire de 2 associations colombophiles de mon pays, la Association Colombophile El Ruiz” dans la ville de   Manizales, et l'Association Colombophile Vallecaucana”  dans la ville de Cali. Ainsi, j'en suis autant Secrétaire du "Colombodrome de la Fédération Colombophile Colombienne " en 2010.En plus des compétitions colombophiles, ce qui me plait le plus c'est de lire beaucoup de chose sur la colombophilie, apprendre de cet hobby, et partager mes connaissances (mon savoir) avec d'autres colombophiles. J'aime aussi beaucoup écrire sur la colombophilie. Je préfère participer avec les femelles car je pense qu'elles sont plus tranquilles, elles sont moins agressives, plus dociles, dans le panier de voyage à l'intérieur des camions, et elles ne se battent pas entre elles, elles s'usent le moindre, ne brûlent pas de calories,elles ne se maltraitent pas, elles dorment bien et je considère que leur corps, leur anatomie est très aérodynamique et plus légère, en les lâchant voler elles se déplacent très bien dans l'air,avec moins d'effort comparablement aux males.    Il me plait d'exercer LA COLOMBOPHILIE CLASSIQUE, qui accorde le plus de soin aux pigeons,et ne les fait pas risquer dans les compétitions .J'aime LES CONCOURS DE FOND allant jusqu'à 700 Kms. Je n'ai pas de pigeon pour de plus longues distances, notre site est le suivant;

 http://www.abp-soluciones.com/Colombodromo    e-mail; jaimeboterol@hotmail.com

Je vous remercie de nous avoir invité afin de contribuir et participer dans votre documentation sur la colombophilie mondiale, ce qui est un espace si important dans ce moyen de communication mondial. Le résumé que je viens de  vous présenter, EST SANS LE MOINDRE DOUTE LE PLUS COMPLET SUR NOTRE COLOMBOPHILIE. On écrit beaucoup sur la colombophilie Européenne, sur celles des états unis,l'Argentine,le Mexique,l'Afrique du sud,mais de notre colombophilie colombienne je pense que peut être que très très peu de gens savent que nous exerçons et en savons  sur cet EXTRAORDINAIRE HOBBY. De là  donc, on pourra tenir compte que nous menons plus de 100ans d'histoire colombophile. Nous vous remercions de nouveau pour votre intérêt qui est de nous faire sortir de l'anonymat, vous comprendrai très bien à quel point nous valorisons votre initiative"

--de Gauche à Droite :: Víctor Hugo Orozco, Mario Echeverri, Gustavo Rave, Daniela Sierra, Alejandro Peña, Fabio Satizabal, Guillermo Martínez,(en haut) Oscar Jaramillo, Juan Carlos Osorio, Andrés Botero(mon fils) Alberto Escarpeta,(en bas ) suivi de Guillermo Martínez c'est moi JAIME BOTERO mon fils étant derrière moi me tend le bras,ensuite Liliana Patiño mon épouse, Patricia de Echeverri, Lorena Cerón, Aurelio Valencia

 

-de Gauche à Droite; FABIO ZATIZABAL, JUAN MANUEL ECHEVERRI, JUAN SEPULVEDA tenant entre les mains des  diplômes.

En haut; Humberto Machado, Oscar Jaramillo, Gustavo Rave

En bas; Liliana Patiño, Jaime Botero Lopez, Iván Ochoa, Mario Echeverri, Patricia de Echeverri.

Rédigé par Jaime Botero Lopez en Colombie,

Traduit par Hassan Dutezraoulte, Octobre 2010.                             .